Foire Internationale de Madagascar : Le secteur privé plus motivé que jamais

Contrairement au monde politique qui tourne en rond sur le problème d’amnistie, le monde des affaires va de l’avant et vise haut. Ainsi, le nombre de participants à la Foire Internationale de Madagascar (Fim) connaît une hausse remarquable de 40 à 45%.

« Ceci illustre la volonté farouche du secteur privé à vouloir jouer dans la cour des grands tout en suivant les normes respectives et requises. Une évolution qui mérite admiration et encouragement », explique le président de la FIM, Michel Domenichini Ramiaramanana. Vecteur de relance économique, la Fim présente des innovations en termes de services, exclusives de France. Par ailleurs, de nombreux espaces seront présents, notamment espace entreprise, jeune, agroalimentaire, nouvelles technologies… La Fim a pour objectif de favoriser l’émergence d’une industrie nationale, d’améliorer le niveau d’attractivité du pays, d’augmenter l’offre exportable des produits malgaches, d’encourager les investissements directs étrangers à Madagascar et de permettre à la Grande île de rejoindre la liste des pays émergeants. Bref, offrir une plateforme performante d’échanges pour l’ensemble des entrepreneurs afin d’accélérer la croissance économique. La 7ème édition de la Fim, le plus grand événement économico-commercial du Sud-Ouest de l’Océan Indien, aura lieu du 31 Mai au 3 Juin au parc des expositions Futura Andranomena. « Mettons-nous à nouveau en marche pour une pratique loyale et profitable des affaires à Madagascar, dans le cadre d’une véritable libre concurrence économique avec des règles du jeu identique pour tous », conclut le président de la FIM, Michel Domenichini Ramiaramanana.

Lova R., L’OBSERVATEUR, art. du 06.04.12