BILAN MORAL DE LA FIM 2013

La FIM, une institution de la vie économique à Madagascar

FIM 2013, ouvert en présence de son excellence Monsieur Le Premier Ministre, Omer BERIZIKY, sous les augures de l’hymne national malgache interprété par la grande chanteuse nationale dénommée BODO, le rideau vient de tomber sur le dernier théâtre de la vie économique à Madagascar et dans le sud ouest de l’Océan Indien. Côté jardin, nous avions le Pavillon Madagascar animé par le thème « Le Vita Malagasy s’ouvre au Monde » et côté cour, nous avions en tête de nombreuses entreprises portant haut les couleurs d’une vingtaine de nationalités, des opérateurs économiques de la France australe et de Maurice qui ont fortement dynamisé cette 8ème édition.

Devenu une véritable institution dans cette partie du monde, la FIM a été l’occasion pour tout le secteur privé de faire notamment une démonstration citoyenne en étant debout face à la crise économique mondiale ainsi qu’à la crise politique qui prévaut à Madagascar.

Loin de nous de vouloir auréoler à tout prix le comportement des entreprises, pourtant nous décernerons sans aucune hésitation la médaille du civisme à ceux-là qui ont su maintenir, contre vents et marée, une activité économique en croissance tant à Madagascar que dans la région. Attestant ainsi de leur volonté de toujours mettre en mouvement le développement en croissance des échanges commerciaux, nous savons aujourd’hui, à l’inverse de la sphère politique de la Grande île, que le secteur privé a pour l’essentiel compris les enjeux de la mondialisation. Comme Guanomad, Dzama, Madépices, et le minier QMM et bien d’autres encore, ces sociétés ont véritablement illustré l’ouverture de Madagascar au monde ; de fait le leitmotiv autour d’une nécessité constante d’améliorer notre offre exportable demeurera une des pistes qui pourront freiner la paupérisation de certaines catégories de la population dans le pays.

Nonobstant les différents paramètres évoqués ci-dessus, la FIM qui reste et demeure un évènement économique multisectoriel, a également été l’occasion de faire un focus sur le secteur agroalimentaire. Aussi avions-nous une belle délégation d’entreprises venues de France conduite par l’Adepta, lesquelles ont pu venir à la rencontre des opérateurs malgaches en leur apportant suggestions, innovations et transfert de leur expertise. En marge de ces échanges, une exposition sur le SRI ou Système Rizicole Intensive, une technique purement malgache en usage dans plusieurs pays du monde, a été proposée aux regards des visiteurs pour que soit vulgarisé auprès du plus grand nombre ce qui constitue la seule solution à une possible amélioration générale du pouvoir d’achat pour 85% de la population malgache. Nos voisins comptent sur la Grande île pour apporter des solutions concrètes dans la région en matière d’autosuffisance alimentaire, pour ce faire, des modèles de développement sont à l’étude pour que les terres arables de Madagascar soient mises en valeur en considérant l’intérêt bien compris de toutes les parties. Madagascar possédant 95% des terres cultivables de toute la région, il appartiendra aux Etats et aux institutions de faire preuve de pragmatisme et d’accompagner concrètement toutes les initiatives dans ce domaine.

Pour terminer, cette dernière édition de la FIM, qui a été de l’avis de tous une véritable réussite, fût un ballon d’oxygène pour les neurones du citoyen lambda et aura également permis au secteur des nouvelles technologies – merveilleusement illustré par Orange – au secteur des mines avec en accompagnement des équipementiers tel que la société Aris et au sponsor officiel de cet évènement économico-commercial – Assist Développent – de donner de la perspective économique pour Madagascar et à la région du Sud-ouest de l’Océan Indien.

Soyons-en sûr, tous les domaines des possibles sont très loin d’avoir été épuisés dans ce qui est en train de devenir un nouveau pôle mondial de croissance, Madagascar et la région du Sud- ouest de l’Océan Indien.

Rendez-vous à la 9ème édition prévue du 15 au 18 Mai 2014.

                                                                                                  Michel DOMENICHINI-RAMIARAMANANA Jean-Luc YVIQUEL